Deuxième contribution suisse – Crédit-cadre migration

Avec la deuxième contribution suisse (crédits-cadres cohésion et migration) à certains Etats membres de l'UE, la Suisse veut contribuer à réduire les inégalités économiques et sociales et à mieux gérer les mouvements migratoires en Europe. La Suisse décide, en collaboration avec les pays partenaires, des programmes et des projets qu'elle soutient.

Avec la deuxième contribution suisse, la Suisse renforce et approfondit ses relations bilatérales avec les pays partenaires et l'ensemble de l'UE. En outre, le fait que la migration soit une des thématiques prioritaires permet à la Suisse de contribuer à releverdes défis actuels en Europe, qui la concernent également.

La responsabilité de la mise en œuvre dans le domaine de la migration incombe au Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM). Le crédit-cadre migration vise à financer des programmes et des projets dans les domaines suivants : procédure d'asile, infrastructure, retour volontaire et intégration. Les critères utilisés pour identifier les pays partenaires ont en premier lieu trait à la pression migratoire et aux besoins des pays concernés en matière de gestion des mouvements migratoires.

Comme pour la contribution à l'élargissement, la Direction du développement et de la coopération (DDC) et le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) sont conjointement responsables de la mise en œuvre de la contribution suisse dans le domaine de la cohésion. La Division Europe du Secrétariat d'État du DFAE est responsable de l'accompagnement en matière de politique européenne.

Informations complémentaires :

Dernière modification 03.08.2022

Début de la page