Conférence annuelle 2024 de la Commission fédérale des migrations CFM : « Enfances mouvementées – Vulnérabilités et autonomisation des enfants et des jeunes dans la société suisse de migration »

Berne, 20.03.2024 - En Suisse, certains enfants et jeunes migrants restent touchés par des formes d'exclusion et de discrimination, celles-ci émanant soit de la loi, de la pratique des autorités ou des institutions – c’est par exemple le cas des enfants dans les centres d'accueil et d'aide d'urgence, des jeunes réfugiés non accompagnés, des enfants sans-papiers et sans droit de séjour. Quelles sont les conditions-cadres de cette situation en matière de droit d'asile, du droit des étrangers et du droit des enfants ? Comment analyser la situation d'un point de vue socio-pédagogique et éthique ? Et comment améliorer la situation et la protection de ces enfants et adolescents ? Des experts et des politiciens discuteront de ces questions à l’occasion de la conférence annuelle de la CFM qui se tiendra le 26 mars au Casino de Berne.

Enfants cachés, enfants dans les centres d'accueil et d'aide d'urgence, jeunes réfugiés non accompagnés, enfants sans-papiers : ils ont tous été ou sont exposés, en Suisse, à des dangers et des risques particuliers pour leur développement en raison de leur histoire migratoire. Il manque à beaucoup un sentiment fondamental de sécurité et d'appartenance - car leurs besoins ne sont souvent pas suffisamment pris en compte et leurs droits rarement mis au premier plan des politiques migratoires et de l'action des autorités.

Les experts réunis à l'occasion de la conférence annuelle mettront en lumière les différentes facettes de la situation de ces enfants et jeunes en combinant les perspectives scientifiques, pratiques, juridiques et politiques - de manière à ce que les enfants et jeunes migrants particulièrement vulnérables en Suisse bénéficient d'une meilleure protection et, au lieu d'être exposés à une vulnérabilité supplémentaire, puissent, au contraire, faire l'expérience de l'autonomisation et acquérir de nouvelles perspectives.

Après les mots de bienvenue du président de la CFM, Manuele Bertoli, et de la directrice, Bettina Looser, Samuel Keller, enseignant à l'Institut pour l'enfance, la jeunesse et la famille de la Haute école des sciences appliquées de Zurich (ZHAW), présentera dans une perspective socio-pédagogique les situations de vie et besoins des enfants dans le contexte de la migration. Il expliquera comment et pourquoi les perspectives d'avenir des enfants concernés sont obstruées et comment il est possible d'y remédier. Nesa Zimmermann, professeure assistante à l'Université de Neuchâtel, présentera ensuite le cadre des droits humains, des droits de l'enfant et des droits fondamentaux pertinent pour les enfants particulièrement vulnérables dans le contexte de la migration en Suisse.

Lors de la première table ronde de la conférence annuelle, Weimar Arnez, travailleur social ayant vécu en tant que sans-papiers, Andrea Lanfranchi, professeur émérite de la Haute école intercantonale de pédagogie spécialisée (HfH) et membre de la CFM, ainsi qu'Ivica Petrušić, enseignant et responsable de projet à la Haute école de Lucerne (HSLU), discuteront des solutions possibles en se basant sur leur compréhension d'expert et expérience pratique. La question centrale est de savoir comment protéger les enfants de la vulnérabilité pour, au contraire, les renforcer et les autonomiser.

L'après-midi, Barbara von Rütte, post-doctorante à l'Université de Bâle et membre de la CFM, se penchera sur la protection des enfants dans le droit suisse de l'asile et des étrangers. Johan Rochel, enseignant Université de Fribourg ainsi qu'à l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et membre de la CFM, abordera ensuite d'un point de vue éthique la situation complexe des enfants.

Lors de la deuxième table ronde de la conférence annuelle, le conseiller national Nik Gugger, la conseillère nationale Samira Marti, la conseillère d'Etat du canton de Vaud Isabelle Moret et Samson Yemane, conseiller communal de la ville de Lausanne et membre de la Commission fédérale contre le racisme CFR, échangeront sur ce que la politique peut faire à chaque niveau de l'Etat pour améliorer les conditions de vie et perspectives des enfants et jeunes migrants particulièrement vulnérables.

Durant la conférence annuelle, la diversité des expériences, perspectives et aspirations des enfants et des jeunes concernés sera aussi illustrée au travers d'interludes sonores et visuels. En outre, une exposition présentant l'engagement de douze organisations non gouvernementales offrira un aperçu large des contributions de la société civile à l'autonomisation des enfants et des jeunes concernés. Celle-ci a été produite par la CFM spécifiquement pour cette conférence.

La conférence annuelle 2024 de la CFM offre aux journalistes une compréhension approfondie des problèmes actuels et solutions possibles concernant la situation des enfants et des jeunes dans la société suisse de migration. En outre, les journalistes auront la possibilité de s'entretenir avec les experts présents ainsi qu'avec le président et la directrice de la CFM.


Adresse pour l'envoi de questions

Pour toute question sur ce thème : Bettina Looser, directrice de la CFM, T : +41 76 390 48 21, bettina.looser@ekm.admin.ch
Inscription pour les représentants des médias : T +41 58 465 53 38, lisasophia.marti@ekm.admin.ch, avant le 25 mars 2024
Adresse pour l'envoi de questions d’ordre général : Commission fédérale des migrations CFM, T +41 58 465 91 16, ekm@ekm.admin.ch



Auteur

Commission fédérale des migrations
http://www.ekm.admin.ch

Dernière modification 30.01.2024

Début de la page

S'abonner aux communiqués

https://www.isc-ejpd.admin.ch/content/ekm/fr/home/aktuell/mm.msg-id-100468.html